Le Dossier

Rien ne se perd

Tout se transforme
Avant-propos Aperçu
Dossier piloté par Bénédicte Lefèvre Afie, Christian Ringot Eden62, François Salmon FCEN.
Rien ne se perd, tout se transforme. © Arnaud Bouissou - Terra

Rien ne se perd, tout se transforme. © Arnaud Bouissou - Terra

Intérêts de la fauche exportatrice Aperçu
Pourquoi et comment exporter les produits issus des actions de gestion ou de restauration ? La phytosociologue Françoise Duhamel plaide pour l'export dans bien des cas, mais invite à réfléchir au cas par cas.
Frantz Veillé technicien forestier Littoral Flandre Artois, ONF : « Avec le Conservatoire botanique, je travaille depuis quinze ans à ces questions de fauchage sur les prairies humides. Mon conseil, c'est de voir ces travaux comme évolutifs. Pendant deux ou trois ans, on utilise des engins mécaniques type ensileuse (ci-dessus Tarr-up) pour restaurer la structure herbacée prairiale. Mais ce n'est qu'une étape. Nous passons par la suite avec une barre de coupe pour valoriser les produits en foin et prendre en

Frantz Veillé technicien forestier Littoral Flandre Artois, ONF : « Avec le Conservatoire botanique, je travaille depuis quinze ans à ces questions de fauchage sur les prairies humides. Mon conseil, c'est de voir ces travaux comme évolutifs. Pendant deux ou trois ans, on utilise des engins mécaniques type ensileuse (ci-dessus Tarr-up) pour restaurer la structure herbacée prairiale. Mais ce n'est qu'une étape. Nous passons par la suite avec une barre de coupe pour valoriser les produits en foin et prendre en considération les enjeux faune (entomofaune, batracofaune…) ».

Comment faire le lien entre gestionnaire et recherche appliquée ? Aperçu
Adopter une stratégie de gestion comprenant des modes d'entretien des milieux, c'est une chose. Mettre en oeuvre les actions avec du matériel efficace et peu impactant, c'en est une autre. Eden62 a expérimenté la collaboration avec une entreprise pour travailler à un prototype adapté, le MD Track 250.
Premiers travaux en situation réelle avec Eden62.
Réutiliser les produits de gestion sur des espaces naturels Aperçu
On peut exporter la matière, mais la réutiliser sur un espace naturel peut s'avérer judicieux. Trois exemples de bon sens et de système D.
Espèces invasives : valoriser ou détruire ? Aperçu
L'écrevisse de Louisiane bénéficie, dans le lac de Grand-Lieu, d'une autorisation de vente. Les pêcheurs participent ainsi à la régulation. Cette valorisation permet de soutenir les démarches contribuant au retour à l'équilibre.
La pêche permet de contenir l'expansion de l'espèce.

La pêche permet de contenir l'expansion de l'espèce.© Jean-Marc Gillier

Que faire des produits « dangereux » ? Aperçu
Les produits de gestion obtenus lors de travaux peuvent induire des contraintes dans leur traitement. Synthèse de bonnes pratiques concernant les espèces exotiques envahissantes, végétaux pollués ou porteurs de maladie.
Planifier mais rester souple Aperçu
Une bonne anticipation peut-elle se faire dès l’élaboration du plan de gestion ? Si ce document fixe un cadre, des orientations, trouver les bons créneaux de valorisation de la matière issue des travaux reste une autre affaire ! Trop de rigidité peut faire passer à côté d’opportunités précieuses pour l’intégration du projet dans la vie du territoire ou limiter les chances d’offrir une seconde vie au produit.
La fabrication de mini-balles rondes, pratiques à manipuler, ouvre des perspectives intéressantes en termes d’usages locaux.

La fabrication de mini-balles rondes, pratiques à manipuler, ouvre des perspectives intéressantes en termes d’usages locaux.

S'associer pour valoriser Aperçu
Parfois c'est le gestionnaire qui cherche un débouché pour les produits issus des actions de gestion. Parfois c'est une entreprise qui sollicite des gestionnaires pour élargir ses fournisseurs. Ce fût le cas pour Agriopale et ses partenaires, dans le Pas-de-Calais, dans le cadre d'un appel à manifestation d'intérêt auprès de l'Ademe.
La matière issue de travaux d'entretien est transformée de façon à être valorisée en chaufferie bois.
Coopérer avec les agriculteurs, s’intéresser à leurs besoins Aperçu
Pour préserver les rôles fonctionnels des Prairies naturelles inondables (PNI), il fallait pérenniser leur place dans le territoire, et donc impliquer les agriculteurs. Deux vallées du Gers ont ainsi mis en place une démarche de valorisation pour en encourager l'entretien, synonyme de préservation des milieux.
Flore de prairies naturelles inondables.

Flore de prairies naturelles inondables. © Adasea32